Les Humeurs - 2019

logo FB.png

Ailleurs

Dans ma bulle s’enfouissent chacun de mes tourments

Dans ma bulle se rigole toutes les notions de temps

Dans ma bulle s’agitent chacunes de mes erreurs

Dans ma bulle s’affairent, les doutes et les peurs

 

Dans ma bulle se croisent tous les paradoxes

Dans ma bulle s’embrasent le vrai, le tout, l’intox

Dans ma bulle câlinent les plus douces pensées

Dans ma bulle culminent tous les mots dévorés

 

Dans ma bulle se mêlent les rires et les pleurs

Dans ma bulle s’égrainent toujours mes humeurs

Dans ma bulle travaillent sans arrêt les pensées

Dans ma bulle s’entraînent des neurones oubliés

 

Dans ma bulle se crachent les venins de colère

Dans ma bulle s’emmêlent mes petit pas qui errent

Dans ma bulle se voit l’envers de mon reflet

Dans ma bulle se gèrent l’interdit les dangers

 

Dans ma bulle s’égrènent les passés souvenirs

Dans ma bulle se plaignent certains de  mes soupirs

Dans ma bulle l’angoisse est comme une paroi

Dans ma bulle j’ai presque, presque tous les choix

 

Dans ma bulle j’arrose la santé de tous

Dans ma bulle j’explose de tiques et tac en mousse

Dans ma bulle se grave des traces inconnues

Dans ma bulle j’écrase, j’arrache des verrues

 

Dans ma bulle Les notes sont de fortune

Dans ma bulle les mots fondent des dunes

Dans ma bulle j’isole des particules

Dans ma bulle le monde est minuscule

 

Dans ma bulle j’aggrave le retour au réel

Dans bulle je brave les conneries éternelles

Dans bulle je soule l’air d’insensé

Dans ma bulle j’approuve l’éternité

 

Dans ma bulle je m’écarte parfois des vérités

Dans ma bulle je me cache sous des mots tout entiers

Dans ma bulle je me joue de moi-même et du temps

Dans ma bulle je me saigne je me brule de sang

 

Dans ma bulle je m’enlève des morceaux de moi même

Dans ma bulle quand je traine il me pousse des ailes

Dans ma bulle j’en ressens l’écoute des instants

Dans ma bulle gueule, je ris, et je me mens

 

Dans ma bulle je lance des tonnes de combats

Dans ma bulle j’entraine des conflits d’état

Dans ma bulle se jettent mes incohérences

Une seconde de silence pour que la vie avance