Les Humeurs - 2019

logo FB.png

Je m'en moque

Plus d’heures que la nuit

Emporte, emporte

Enroulé dans l’écrit

Grignottent, les notes

 

La nuit je m’en moque

Le jour l’en suffoque

L’opposé se rassure

D’avoir l’autre à l’usure

 

Le ciel est inondé

De lune, de lune

Accrochées aux regrets

Des toiles, de plumes

 

La nuit je m’en moque

Le jour la provoque

L’opposé se rassure

D’avoir l’autre à l’usure

 

La rosée funambule

Se mêle, se mêle

Aux pas qui me reculent

me gèle, s’emmêle

 

La nuit je m’en moque

Le jour tient le choc

L’opposé se rassure

D’avoir l’autre à l’usure

 

Il se dira alors

En tête, en tête

Que dès que l’on s’endort

S’émiette le poète

 

La nuit je m’en moque

Le jour réciproque

L’opposé se rassure

D’avoir l’autre à l’usure

 

En fin de l’insomnie

Errances, errances

Les étoiles me fuient

Je lance, nuances :

 

Le jour je m’en moque

La nuit me convoque

L’opposé se rassure

D’avoir l’autre à l’usure

 

S’enterrent les discours

Poèmes, poèmes

Entend comme au secours

la faim de bohème

 

Le jour je m’en moque

La nuit se disloque

L’opposé se rassure

D’avoir l’autre à l’usure