Les Humeurs - 2019

logo FB.png

Pendant ce temps

C’est pas pour le tout un chacun

Ces quelques lignes qui s’envolent

J’ai dans mes doigts tous les matins

Misés par tes mains qui me frôlent

 

Au bord de la ligne je promène

Les 1000 humeurs en baluchon

Au gré du vent je fige où s’aiment

La peine ou le temps des frissons

 

Brise vent et erre hostile

Souffle sec avec les dents

Pris les pleureuses en aimant

Les yeux crèvent pendant ce temps

 

Vire aux lèvres le fébrile

Faisons de nous des amants

Loin des larmes sur le fil

Le sourire dans le sang

 

E t c’est la fleur sur la peau

De pâquerettes en éphémères

Brûlant le feu avec de l’eau

Que s’emmêle un peu le repère

 

Y a pas l’ivresse pour contredire

Y a pas de soupirs dans les mots

Je vois des caresses pour nous lire

Et nous ramener tout en beau

 

Brise vent et erre hostile

Souffle sec avec les dents

Pris les pleureuses en aimant

Les yeux crèvent pendant ce temps

 

Vire aux lèvres le fébrile

Faisons de nous des amants

Loin des larmes sur le fil

Le sourire dans le sang

 

Tes bras la tendresse endémique

Les élans tes yeux les chaos

La vie d’une vie épidermique

Soufflant les rythmes et les sursauts

 

C’est pas pour le tout un chacun

Ni pour le cheveu blanc, la ride

C’est au-delà de nos matins

C’est quelques lignes au bord du vide